Quelle est l’isolation thermique naturelle à choisir pour votre maison ?

Ne pas isoler sa maison, c’est s’exposer délibérément aux assauts du froid glacial de l’hiver et à la fournaise de la canicule estivale. C’est aussi consentir à gonfler sa facture en électricité qu’un chauffage, aussi performant soit-il, ne pourra jamais rééquilibrer à cause des gouffres thermiques d’une mauvaise isolation. Il existe plusieurs solutions en matière d’isolation thermique pour votre maison, néanmoins à l’heure de l’expansion de l’étiquette « écologique », l’isolation thermique naturelle est l’alternative idéale pour une maison parfaitement isolée suivant la tendance et qui est par-dessus tout respectueuse de l’environnement.

Isolation naturelle : isolation qui ne pollue pas

Devançant de loin l’isolation naturelle, l’isolation synthétique connaît un succès fou côté public avec sa performance et son prix alléchant, inondant ainsi nos maisons et nos locaux de travail. Le revers de la médaille c’est que même dans leurs versions les plus avancées et les plus étudiées, ces isolants restent plus polluants que leurs homologues minéraux et naturels pendant et aux termes de leur dégradation. Cette pollution est décuplée en cas d’incendie, donc combustion de ces matériaux. Il ne faut pas oublier qu’ils sont faits à partir de dérivées du pétrole, prennent ainsi part au tarissement de cette ressource fossile. Par contre, dans une certaine mesure, l’isolation naturelle est tout le contraire, exempte d’éléments à risque pour l’environnement et la santé ou presque.

Isolation naturelle : isolation presque méconnue

Tellement accoutumé à se voir proposer les isolants synthétiques, qui sont encore sujets à des polémiques non résolues, le grand public ignore presque l’existence des isolations naturelles, qui pourtant, avant le développement de la pétrochimie, étaient les seules alternatives pour isoler sa maison. Rarement présente sur le marché, l’isolation naturelle affiche un coût plus élevé, facteur qui envenime la réticence de potentiels clients. L’absence de données fiables et de recherches laisse le public dans le doute quant à la sa performance comparée à celle des isolants synthétiques. Pourtant, l’isolation naturelle fait partie de notre entourage et il en existe tellement de variétés qui peuvent répondre à nos différents besoins en matière d’isolation thermique.

Quelle est l'isolation thermique naturelle à choisir pour votre maison ?

L’isolation écologique la plus accessible

Faisant partie des plantes les plus cultivées au monde, le chanvre constitue une source riche de matières premières renouvelables pour l’isolation naturelle. L’isolation avec des isolants à base de chanvre constitue donc l’alternative naturelle la plus facile d’accès pour celui et celle qui veut faire bénéficier sa maison d’une isolation performante et qui respecte l’environnement. Pouvant être conditionné sous plusieurs formes tels que des panneaux semi-rigides de fibre, rouleaux de laine, copeaux, flocon, etc., le chanvre peut s’utiliser pour l’isolation du toit, des murs, des combles et du sol jusqu’au mortier de pose isolant !

Le lin : isolation d’origine naturelle du même calibre que le chanvre

Plantes principalement cultivées à des fins textiles, le lin, à l’instar du chanvre, connaît depuis quelque temps une autre déclinaison : celle de l’isolation. En récupérant les fibres de lin trop courtes pour l’industrie textile, les fabricants ont réussi à en tirer une matière excellente en termes d’isolation. La qualité hygroscopique et l’excellente conductivité thermique de cet isolant naturel en fait le matériau idéal pour absorber l’humidité de l’air ambiant et limiter les déperditions de chaleur. L’isolation en lin peut se présenter sous différentes formes telles que rouleaux, plaques semi-rigides…Elle trouve une application spécialement dans l’isolation pour des toitures.

Du papier recyclé comme isolation naturelle

La ouate de cellulose est un isolant naturel issu du recyclage du papier, donc respectueux de l’environnement et pas que. Rien que par le fait qu’elle fut développée dans les pays aux climats extrêmes (respectivement froid et chaud) que sont le Canada et les États-Unis, c’est sûr que ce matériau est très performant et est le fruit d’une expertise fiable. Doté d’une capacité de déphasage thermique excellent et d’une qualité anti-moisissure si traitée au bore, la ouate de cellulose est idéale pour l’isolation des combles perdus.

D’autres isolations naturelles qui peuvent faire l’affaire

En termes d’isolation naturelle, il ne faut pas oublier de mentionner la fibre de bois et le liège et les autres isolants qui sont encore en cours de développement. Pour n’en citer que quelques-uns, il faut prendre note de l’existence de la laine de coton et la laine de mouton qui ne manqueront pas de faire parler d’elles dans un futur proche.